mardi 28 février 2012

PASTELLE



Ça faisait un bout de temps que je n'avais pas vraiment repris Ethel en photos, la dernière fois que vous l'avez aperçut était ici . Enfin, je ne sais pas si je vous l'avez déjà dis, mais j'adore explorer toutes les différentes facettes (ou du moins essayer) des milieux dans lesquels je travail, tout comme dans la photographie. En ce moment, j'essaie de revisiter à ma façon la mode à travers la photographie (tout en y laissant ma "touche" personnelle et en gardant mes petits projets en tête). J'aime élargir mes horizons, essayer de voir plus loin, et ne pas forcement rester dans le bout de petit monde que je me suis créée sans lui apporter des modifications, des travaux, des changements. Alors voilà, en ce moment, j'essaie d'amener la photographie de mode dans mon univers, on verra bien ce que ça donne, si ça me plait et si ça vous plait !
Du coup pour ces photos, pas d'histoire particulière, simple balade dans le beau Paris, mon amie, ses fringues (choisies par ses soins), mon appareil photo, et moi :)








dimanche 26 février 2012

KENZA #2



Une fois de plus, j'ai passé un petit temps très appréciable avec la belle Kenza que vous avez déjà vue ici et que de toutes façons, bon nombre d'entre vous connaisse de part son blog mode, aujourd'hui très populaire. Je me suis donc rendue chez elle, au coeur de Paris, dans son petit 2 pièces, avec une allure dès plus féminine (je vous le dis tout de suite, ça donne vraiment envie d'avoir son petit appart à soi quand on rentre chez elle!). Il y avait une très belle lumière, des couleurs flash et douces, dès fringues, BEAUCOUP de fringues, et Kenza, toujours aussi adorable et souriante! 







18

       


          Ça y est, je suis "grande". J'ai 18 ans depuis hier, mais c'est quoi 18 ans? Tout le monde me demande "alors, qu'est ce que ça te fait d'avoir 18 ans?!". "Qu'est ce que ça te fait?"... Bah je ne sais pas, mes mains miniatures n'ont pas grandi, mes cheveux ne me paraissent pas plus clairs, des rides d'expressions bien en place mais rien de plus, mes orteils n'ont pas changé, et je rentre encore dans mes fringues. Physiquement, rien ne bouge, mais à l’intérieur on est censé se sentir plus responsable, plus autonome, plus "adulte"? Je ne sais pas si ce sort, où dès les premiers instants de l'age on se "prend une claque" et on se sens changé, à opéré sur moi, mais je n'éprouve pas tellement de différence. Je connais une partie des choses qui seront nouvelles pour moi grâce aux phrases types que tout le monde vous dira, comme: "ça y est tu peux acheter de l'alcool sans problème!" ou bien "tu vas pouvoir passer ton permis!" ou encore "tu vas pouvoir voter!"etc. Mais SURTOUT je me dis "tu vas pouvoir participer a tout les concours photos du monde si tu le souhaite, peut etre même faire des expositions sans grandes complications, faire  tout les castings que tu veux sans passer à côté de la chance de ta vie a cause de ton jeune age...". Oui, parce que je me rend tout juste compte que 18 ans c'est vraiment l'age des portes ouvertes, où tout devient plus accessible, et je compte bien en profiter au plus vite. J'ai pas mal d'idées en tête que je ne vous expose pas tout de suite mais, ça fleurit croyez moi!




          Mais 18 ans c'est aussi l'age où l'on fait notre premier point sur le parcours de notre vie, on tire des conclusions, on trouve des solutions, parfois on est déçut, triste, on a l'impression d'avoir plus que raté des choses, et mal agis, parfois aussi on ne s'en sort pas trop mal et on s'encourage, on se dit que tout ça n'était pas si mal, que les 18 ans d'ancienneté ont eu du bon. Mais il y a aussi l'option milk shake qui est à mon avis la plus pensée, où on mélange les deux opinions, où on trouve du bien et du moins bien. L'humain fait du mal comme il sais faire du bien, c'est comme ça, parfois en connaissance de cause, en toute conscience, parfois non ; on est crée ainsi, c'est bien pour ça que l’erreur est humaine. En tout cas, moi c'est ce que je ressens, je vois mes erreurs inscrites en rouge dans la case "erreurs-à-ne-pas-refaire-du-tout" et je me dis "c'est pas mal parce que t'as beau mettre au premier rang les erreurs que tu dois pas refaire, et tu les refais, et c'est parfois pire que la première fois". On est con. Mais on est là, alors autant avancer en corrigeant et en gommant cette connerie au fur et a mesure du temps, et rabattre les paupières avec le moins de regrets possibles.




          Quand je repense a ma courte vie, je me dis qu'il s'en est passé des choses importantes: j'ai quitté le petit village tout calme ou j'habitais dans le sud de la France pour monter dans la haute, grise et bruyante capitale pleine de ses voitures, et de ses longues files de bouchons qui font chier les parisiens tout les jours, Paris et ses machines souterraines, ses vieux immeubles, ses arrondissements et ses cartiers, Paris inondée d'une richesse culturelle incroyable, Paris la ville lumière. Puis, j'ai fait de belles rencontres, je me suis mise à écrire (avèque dé miiiiiiiiiiiiilliard de fotes d'aurteaugrafe), je suis rentrée à l'Opéra de Paris, le gout pour le théâtre, pour la photographie m'a pris et ne m'a plus lâché, j'ai eu mon premier appareil photo et une montagne de vieilles bricoles à photo dénichées de part tout, j'ai eu des projets de vie et j'en ai de nouveaux, mais comme toute personne j'ai aussi eu mes premières grosses peines qui bordent les vies... Quand j'y repense, c'est fou toutes ces choses qui habitent les personnes de façon extrêmement différentes, c'est fou toutes les connaissances qu'on accumule de jour en jour, toutes ces choses qui font ce que nous sommes... Enfin, j'ai beau avoir beaucoup réfléchit à toutes ces choses, c'est encore le gros bordel dans ma tête, une planète pleine de tout ce que je voudrais faire, dans un désordre parfait, mais un désordre bien là.
Bon! Je m'égare, je vais arrêter mes lignes ici, mais s'il y a une chose à retenir et que je trouve importante et vrai, c'est que dans la vie, il faut savoir être curieux de tout.




          Pour en revenir à la photographie, j'ai beaucoup appris ces deux dernières années, et j'ai aussi rencontré pas mal de jolis gens qui forment aujourd'hui ma petite troupe de modèles (certains très convoités et connus chez d'autres photographes amateurs, certains non). Je voudrais les remercier d'avoir accepté de poser pour moi, de m'avoir fait confiance, de s'être prêté au jeu, et d'avoir supporter de souffrir pour certains:


 Sarah

Melchior 

Ethel 

Kenza 

Fleur 

Charlotte 

Mina 

Anne 

Laura 

Maud 

Marie 

Aliore 

Victoire 

Ahava 

Hélène 

Clara 

Cassandre 

 
Jade

Avi 

Lucile 

Sasha 

Sixtine

(et tous les autres...)

         Puis j'ai fais de nouvelles rencontres très enrichissantes et importantes pour moi, comme Lucile et Sophie, mais aussi beaucoup d'autres:

Lucile 

Sophie


          Voilà, je vous quitte sur ces dernière phrases de balba intensif, mais j'avais envie de vous parler et de partager toutes ces choses qui me bousculent parfois. Je vous remercie tous du fond du coeur de suivre mon travail tout en me donnant vos avis qui importent. Pour termier, quelques photos souvenirs:
















Camille